Rédiger une lettre de motivation

Rédiger une lettre de motivation est une étape indispensable à la recherche d’emploi. Elle constitue le premier contact avec un employeur : elle doit donc mettre en avant vos atouts tout en respectant un déroulement classique. La lettre de motivation ne doit pas se contenter de reprendre les étapes de votre CV.

Dans une première partie, présentez vos atouts en les mettant constamment en relation avec l’emploi recherché. Il est inutile de mentionner l’intégralité de sa formation dans la lettre de motivation si elle n’a pas un lien direct avec l’emploi visé. Il convient de ne conserver que ce qui peut attirer l’œil de l’employeur.
La seconde partie de la lettre de motivation doit établir un lien direct avec l’entreprise. Pour cette raison, il est fortement déconseillé d’envoyer une lettre type à tous les employeurs : la lettre de motivation doit être adaptée à chacun des interlocuteurs pour qu’elle ait l’effet le plus important. Dans ce paragraphe, présentez les raisons qui vous ont poussées à soumettre votre candidature à cette entreprise et vos motivations à exercer le poste qu’elle propose. La difficulté est de réussir à valoriser votre profil sans tomber dans des clichés : pour éviter cela, vous pouvez suivre les éléments de l’offre d’emploi et y répondre point par point. Ce paragraphe est également l’occasion de montrer que vous connaissez l’entreprise, son activité, et ce que vous pouvez apporter à celle-ci. Pensez à soigner l’orthographe et la présentation.

Il est important de faire passer vos points forts dans la lettre de motivation et de susciter délibérément l’intérêt afin de décrocher un entretien voire un job.

Voici les 4 obstacles à franchir pour réussir votre lettre de motivation.

Obstacle n°1 – l’introduction

« J’ai vu avec intérêt que vous cherchez un assistant de direction. J’ai décroché un diplôme de secrétaire (…) « 

Bon nombre de candidats commencent leur lettre de motivation sous une forme similaire. Trouver une bonne introduction est difficile de sorte qu’on a tendance à commencer par des faits incontestables. Pour vous mettre d’emblée en avant en tant que candidat, vous devez commencer par vos aptitudes personnelles essentielles. La liste de vos emplois et formations est déjà disponible dans le CV, il est inutile de la répéter dans la lettre.

Il est préférable de commencer tout de suite la lettre par vos points forts. Servez-vous de vos tâches et compétences actuelles comme point de départ :

«  En ma qualité de développeur, je suis chargé des composants logiciels pour des systèmes électroniques, de leur création à la construction des prototypes. « 

Cette phrase sous-entend de nombreuses de qualités : leadership, gestion de projets, tâches interdisciplinaires, aptitudes organisationnelles, et une manière de travailler responsable et structurée.

Obstacle n°2 – Compétences pour le poste

 » J’ai démontré à de nombreuses reprises mes compétences organisationnelles et mon talent pour le traitement multitâche. « 

Supposons que ceci soit un autre paragraphe de la candidature pour le poste d’assistant manager. Ces affirmations sont trop générales, dans la mesure où des compétences organisationnelles et une méthode de travail structurée sont requises pour un tel poste. Essayez d’inclure des affirmations spécifiques sur vos compétences générales :

« Très vite, je me suis vu(e) confier la responsabilité générale de l’organisation du meeting annuel et de toutes les réunions du conseil d’administration. « 

« J’ai l’habitude de travailler de manière autonome, mais j’apprécie aussi le travail en équipe. « 

Ne laissez pas le recruteur choisir ce qui est important pour la fonction. Si vous souhaitez continuer à travailler essentiellement de manière indépendante, faites-le clairement comprendre dans votre lettre. Si le travail d’équipe est particulièrement important à vos yeux, dites-le. N’oubliez pas les attentes de la fonction et ce que vous estimez être particulièrement important pour ce poste. S’efforcer d’inclure de nombreux aspects professionnels en une fois, aboutit souvent à des phrases vagues qui ne facilitent pas le processus de candidature :

 » La flexibilité, les aptitudes à travailler en équipe et l’assimilation rapide des nouvelles tâches font partie de mes points forts. « 

Cette phrase s’applique à pratiquement tous les groupes de fonctions. Les candidats s’efforcent souvent d’énumérer un grand nombre des compétences généralement requises sans réfléchir. Il est essentiel de démontrer ses compétences par les faits :

« Lorsque j’ai dû reprendre le portefeuille d’un collègue pensionné, je me suis rapidement familiarisé avec cette activité et j’ai été en mesure d’élargir en peu de temps la clientèle existante. « 

Obstacle n°3 – Intentions

« J’aimerais renforcer votre équipe.  » « Je me verrais bien remplir le poste vacant. « 

Ce type de phrases véhiculent de l’incertitude. Vous voulez atteindre un objectif professionnel et vous devez vous montrer crédible. Il n’est pas déplacé de citer des réussites professionnelles et de les décrire expressément, elles sont les meilleurs arguments dont vous disposez en tant que candidat. Il est particulièrement bien vu de citer des références pour appuyer vos déclarations :

 » M. XX, mon ancien supérieur chez XX, peut témoigner de la façon dont j’ai récupéré un budget à force de persévérance et d’idées créatives. Il est joignable pour toute information au numéro xxx. « 

Obstacle n°4 – référence à l’entreprise

« Je vous envoie ma candidature parce que j’envisage une carrière dans les assurances et que vous êtes actuellement le leader. « 

« J’apprécie énormément l’image internationale de votre entreprise. « 

Chaque lettre devrait faire référence à l’entreprise qui recrute. Il est bien sûr important que le recruteur sache pourquoi vous voulez travailler dans son entreprise. Vous pouvez montrer ici que vous connaissez l’entreprise. Les phrases ci-dessus sont des exemples courants du fait que les candidats essaient d’introduire en douce une petite phrase sur l’entreprise. Mais aucune des deux n’est réellement significative. Même si vous rédigez plusieurs candidatures, vous devriez prendre le temps de glaner des informations sur l’entreprise. Comment l’entreprise est-elle organisée, quelle est la situation actuelle du marché, etc. Demandez-vous honnêtement pourquoi cette entreprise en particulier vous intéresse-t-elle et essayez de le formuler de manière spécifique.

Lettre de motivation : Check-list

  • Ai-je un destinateur spécifique ?
  • Un ami a-t-il relu ma lettre sur le fond et la forme ?
  • Ai-je mis mes principaux points forts au début de la lettre de motivation ?
  • Le responsable RH peut-il voir en un coup d’œil ce dont je suis capable ?
  • Ai-je répondu aux exigences essentielles de l’annonce ?
  • Ai-je démontré mes compétences par des faits ?
  • Ai-je fait référence à l’entreprise ?
  • L’avantage que l’entreprise trouverait en m’engageant est-il évident ?
  • Ai-je évité d’énumérer mes emplois ?
  • Ai-je mentionné mes attentes salariales, si demandées ?
  • Me suis-je concentré(e) sur l’essentiel, ai-je éliminé les déclarations non fondées et ne me suis-je pas trop étendu ?
  • Ai-je indiqué un référent ?
  • Ma lettre se termine-t-elle par une invitation à un entretien ?

prouvez à l’entreprise que vous lui êtes indispensable

Profitez de ce courrier pour montrer de manière concrète vos compétences, expériences et motivation sans faille, sans lesquelles l’entreprise perdrait un élément clé.

Une lettre de motivation ne doit pas être une répétition de votre CV. Elle se doit d’être complémentaire. Vous devez expliquer par ce courrier pourquoi vous postulez précisément à cette offre d’emploi et les raisons pour lesquelles vous souhaitez intégrer cette entreprise.  Pour cela, il faut écrire sur le papier vos atouts professionnels et personnels. Avec une question en tête : que vais-je apporter à l’entreprise ? (et non le contraire…).

« Moi », « Vous », « Nous »

L’architecture de votre lettre de motivation devra respecter le classique « Moi », « Vous », « Nous ». Une formulation à laquelle les recruteurs restent très attachés. Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher cet emploi, vous allez devoir argumenter, chiffrer vos expériences ultérieures et se baser sur des faits concrets. Cette terminologie suscitera d’autant plus l’intérêt de votre lecteur et l’amènera à décrocher son téléphone pour vous rencontrer en entretien.

« Vous »

Vous devez démontrer par A + B que votre candidature n’est pas le fruit du hasard. Dans la partie « Vous » (entreprise), affirmez votre connaissance de la société, son activité, son CA, ses projets, en mettant en avant des points bien précis. A la place de : « leader sur son secteur d’activité, votre société a particulièrement éveillé mon intérêt », préférez : « vous ouvrez une filiale à l’international et recherchez pour cela un ingénieur performance moteur bilingue ». Vous montrerez ainsi un intérêt particulier pour la société, ses valeurs, sa stratégie, qui ne laissera pas indifférent l’agent recruteur.

« Moi »

La partie « Moi » va être l’occasion d’étaler vos compétences et montrer que vous êtes motivé à l’idée de les mettre à profit au sein de cette nouvelle structure. Dans la formule « lettre de motivation », le dernier mot prend tout son sens. Posez-vous les bonnes questions afin de mieux y répondre : qu’est-ce qui m’amène à poser ma candidature pour ce poste précis et pour cette entreprise en particulier ?

A partir de là, vous pourrez mieux démontrer votre motivation et en quoi explicitement ce poste a éveillé votre intérêt. C’est particulièrement dans ce paragraphe que vous allez démontrer grâce à vos qualités et votre expérience que vous serez le candidat idéal pour occuper cet emploi. Afin de mieux mettre en évidence votre valeur ajoutée, axez ce passage sur des preuves.

« Se contenter d’affirmer ses compétences est insuffisant, il faut les démontrer grâce à un exemple très concret tiré de son expérience », estime Hélène Vologodsky, consultante en ressources humaines chez Manpower Grenoble.  Vous êtes un commercial hors pair ? Alors prouvez-le ! Ecrivez : « Mes objectifs annuels ont été dépassés de 18% en moyenne sur les deux dernières années ».  Vous êtes un diagnostiqueur incontournable dans le secteur du BTP ? Inscrivez : « Je dispose d’une première expérience en diagnostics amiante (avant travaux/démolition) ainsi que de la vérification de la conformité des réglementations en vigueur (ERP, handicapés….) ».

« Nous »

La dernière partie, le « Nous », va appréhender le projet commun entre vous et l’entreprise. Une partie qui est aussi un bon moyen, en mettant en avant des perspectives communes, d’affirmer votre rôle clé dans l’organigramme de la société.Rien de mieux alors que d’évoquer méthode et technique acquises chez vos anciens ou actuels employeurs et dont l’entreprise à laquelle est destinée votrelettre de motivation a besoin. Par exemple, la société est réputée pour son innovation technologique et lance un nouveau service de vidéo sur mobile ? N’hésitez pas à écrire qu’au sein d’une équipe identique, vous avez supervisé le lancement de ce service auprès d’un des plus gros opérateurs de téléphonie mobile suédois.

Par cet argumentaire étayé de preuves et de faits concrets, votre lettre de motivation va éveiller la curiosité du recruteur qui ne manquera de vous appeler pour un entretien. Bingo !

démontrez votre intérêt pour l’emploi

La lettre de motivation garde tout son sens, à condition de ne pas appliquer de modèle. Démontrez votre adéquation à l’offre d’emploi et montrez que vous vous êtes documenté(e) !

On ne le dira jamais assez : une lettre de motivation stéréotypée ne sert à rien. Inutile donc d’acheter ces sempiternels modèles que les recruteurs connaissent par coeur, ils ne font justement que démontrer de votre non motivation pour l’offre d’emploi et l’entreprise.

Rédiger sa propre lettre de motivation n’est finalement pas si compliqué et requiert surtout un peu de temps.

La première étape consiste à analyser en détails les éléments dont on dispose. Deux cas peuvent se présenter : soit on répond à une offre d’emploi où figurent au moins le poste et le profil recherché par l’entreprise et souvent le nom de l’entreprise. Soit on fait candidature spontanée, et on s’adresse donc à une entreprise donnée pour un type de poste un peu plus vague …

Quoi qu’il en soit, les informations disponibles vont guider la méthode. Si vous avez le nom de l’entreprise, c’est la situation la plus confortable. Vous pourrez récolter un maximum d’informations sur la société, son marché, son activité, ses projets … et bien d’autres choses encore, en faisant vos recherches sur internet. De l’ensemble de ces informations, il vous faudra tirer juste une phrase ou deux mettant en lumière ce qui vous intéresse dans cette entreprise. La seule mention de ces quelques mots, démontrant que vous avez fait le travail de recherche, vous positionne déjà dans les « bons » candidats !

Si vous n’avez pas le nom de l’entreprise, il faudra se contenter d’exprimer votre motivation par rapport à la fonction. « Le candidat qui fera l’effort de se distinguer en argumentant son adéquation au poste, la pertinence de sa candidature marquera des points », précise le recruteur Christian Malécot, directeur associé du cabinet de recrutement Provide RH.

Vient ensuite le paragraphe qui indique au recruteur ce que vous pouvez apporter à l’entreprise à ce poste. Faites court et clair, et surtout, ne reprenez pas les éléments que vous avez déjà mentionnés dans votre CV. C’est justement ici le moment d’exprimer des éléments que vous ne pouvez pas mettre dans votre CV. « Quand c’est possible, le candidat doit essayer d’expliquer en quoi sa situation ou son expérience peut répondre à une problématique de l’entreprise. Se contenter d’aligner gratuitement des qualités du genre « dynamique, créatif » est sans intérêt. Il faut trouver un fait significatif et le rapprocher de la candidature », explique Christian Malécot.

Si vous n’avez pas le nom de l’entreprise, argumentez sur l’intitulé du poste. Il existe bien des manières différentes de concevoir l’exercice de son métier, il vous suffit de mettre votre vision en lumière. Pour ce faire, le décryptage de l’offre d’emploi est souvent bien utile et fournit des éléments importants. Mais attention à ne pas la recopier non plus !

Pour finir, n’oubliez pas la petite formule magique ouvrant sur une demande d’entretien … Trouvez la vôtre, elle sera certainement plus efficace que tous les modèles du monde !

arrêtez le copié-collé !

Confidence des spécialistes RH : mieux vaut s’abstenir que d’envoyer une lettre de motivation insipide et sans saveur. Car le recruteur lassé fermera immédiatement le document. Alors comment faire ? La réponse d’un pro, Jean-Christophe Buchot.

 Certes, lorsque vous candidatez par courrier postal, la lettre dite « de motivation » est indispensable, car elle fait naturellement fonction de lettre d’introduction, ambassadrice du CV. En revanche, par internet, en pièce jointe et sous format word, elle devient un fichier supplémentaire à ouvrir.

 

Arrêtez les banalités, optez pour les formules « chocs »

Ce fichier est par ailleurs illisible pour les logiciels de traitement automatique de CV et jugée bien souvent inutile par les recruteurs lassés de l’uniformisation des lettres de motivation :

« Sérieux et sympathique, j’ai acquis au cours de mon expérience professionnelle les qualités d’écoute et de compréhension nécessaire à ce poste. Ma capacité d’adaptation, mon dynamisme et ma motivation sont des qualités dont je souhaiterais faire profiter votre entreprise. ». Une déclaration banale qui ne convainc plus personne depuis longtemps… 

A vous donc de trouver d’autres formules que celles des « lettres modèles ».Pas besoin de faire long, au contraire, mais personnalisez, en utilisant un ou deux exemples concrets : « Quand c’est possible, explique le spécialiste RH Christian Malécot, le candidat doit essayer d’expliquer en quoi sa situation ou son expérience peut répondre à une problématique de l’entreprise. Se contenter d’aligner gratuitement des qualités du genre « dynamique, créatif » est sans intérêt. Un jeune diplômé qui veut travailler dans une maison d’édition peut insister sur le fait qu’il travaille dans une librairie à chaque congé scolaire par exemple. Il faut trouver un fait significatif et le rapprocher de la candidature. »

Si la lettre de motivation stéréotypée ne sert donc à rien, « le candidat qui fera l’effort de se distinguer en argumentant son adéquation au poste, la pertinence de sa candidature marquera des points », précise le recruteur.

 

L’adéquation plus que la motivation.

La lettre de motivation garde alors toute sa validité et son efficacité. Même si la notion de « motivation » n’est peut-être pas la bonne. Pas toujours facile d’écrire sans rire « je suis motivé » façon « j’ai toujours rêvé »… La motivation première étant bien souvent… d’avoir de quoi payer son loyer.

Il vaudrait d’ailleurs mieux parler de lettre d’adéquation au poste, ce qui demanderait aussi que les entreprises soient plus explicites dans leurs attentes. Car les candidats ne doivent pas être les seuls à se remettre en cause et à faire preuve d’originalité. S’ils ne font pas toujours preuve d’originalité, la fameuse mention « CV + LM manuscrite + photo obligatoire », sous les offres d’emploi, est une formule elle-aussi stéréotypée dont il faudra que les entreprises se libèrent.

« Le domaine du recrutement doit évoluer, reposer sur des critères nouveaux, car la société, les attentes des entreprises, les candidats à l’emploi ne sont plus les mêmes. Il faut s’adapter pour mieux comprendre, séduire et performer », défend le consultant RH.

La lettre de motivation ne devrait donc plus être systématiquement imposée ; ni forcément supprimée. « Un recruteur ne vous en voudra pas si vous vous abstenez d’écrire plutôt que d’envoyer une lettre type», assure Christian Malécot. En revanche, soignez toujours le texte de l’email, l’invitation à ouvrir le CV joint. Cela reste la moindre des politesses.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s